Société d’Histoire et d’Archéologie de Saint-Émilion

Brève histoire de la Société

La Société d’Histoire et d’Archéologie de Saint-Émilion a une histoire intimement liée au patrimoine de la cité, de ses premiers textes et actions en faveur et de la protection du patrimoine en 1904 jusqu’à l’inscription par l’Unesco en 1999 au titre de Patrimoine mondial de l’humanité.

La Société est encore activement impliquée aujourd’hui, en veillant au devenir du patrimoine et à la diffusion des connaissances.

La Société participe à toute action visant à observer, étudier et mettre en valeur le site paysager de la Juridiction inscrit au Patrimoine mondial par l’Unesco.

Elle a pour mission la défense et le maintien du patrimoine culturel et architectural de Saint-Émilion en général, et en particulier la chapelle du Chapitre dont elle est propriétaire. Enfin, elle assure la promotion de toute recherche ou étude sur Saint-Émilion et la Juridiction de Saint-Émilion. Elle organise des manifestations culturelles, notamment un cycle de conférences dont l’accès est libre et gratuit ainsi que plusieurs sorties annuelles. Membre de la Fédération Historique du Sud-Ouest depuis 1947, la Société a accueilli à plusieurs reprises ses congrès régionaux, en 2014 pour le dernier, et publié les actes de ces congrès.

Depuis 2011, notre Société est reconnue d’intérêt général et, de fait, les cotisations donnent droit à une réduction d’impôts sous certaines conditions.

de 1904 à... ConstitutionCentenaire

Téléchargez la constitution officielle de SOCIÉTÉ D’HISTOIRE ET D’ARCHÉOLOGIE DE SAINT-ÉMILION, ainsi que le déroulé de son premier centenaire.

constitution
centenaire

La Société au XXIème siècle

Une collecte de plus de cinquante témoignages oraux sur Saint-Émilion au XXème Siècle a été effectuée par une historienne spécialisée, pour capter la mémoire de la vie et de ses bouleversements au long de cette période centenaire. Elle a constitué la matière de deux volumes édités en 2014 et 2019. Ces ouvrages sont Illustrés abondamment, avec des clichés de l’époque prêtés par les Saint-Émilionnais.

A partir de 2009

…sous l’impulsion du président Guy-Pétrus Lignac, les conférences ont été agrémentées de l’organisation de cocktails dînatoires qui ont créé une convivialité, occasion de dialogues. Parallèlement, la programmation a été élargie à des historiens notoirement connus de par leur fonction et leur œuvre éditée, comme Jean Garrigues, Pascal Gueniffey, Nicolas Faucherre, Jean-Christian Petitfils, Pierre Servent, Michel Vergé-Franceschi, Michel Winock… Ces initiatives ont permis aux conférences de recueillir la faveur d’un public grandissant.

Un site internet a été ouvert grâce au travail de Jean-Luc Boisseau.
Avec le concours des Éditions de l’Entre-Deux-Mers, la Société a présenté une exposition de la centaine de dessins originaux de l’artiste-archéologue Léo Drouyn, dont elle est propriétaire.
Elle a été associée à la Commémoration du Centenaire de la Grande Guerre. En particulier, elle a mis à disposition de l’exposition dédiée, organisée en 2014, les souvenirs qu‘elle possède de l’Abbé Bergey, dont une collection de plaques photographiques, œuvre de l’aumônier au front, récemment acquise. La Société a tenu son rôle dans le domaine du soutien à la recherche sur l’histoire de Saint-Émilion comme dans celui de la sauvegarde et de la valorisation du patrimoine historique, architectural et paysager.

Ainsi elle a été associée au Plan Collectif de Recherches, réunissant une équipe de chercheurs sous la direction du professeur Frédéric Boutoulle, qui a effectué une recherche approfondie et novatrice sur le bâti de la Cité. Ces travaux ont été publiés dans le « Saint-Émilion, une ville et son habitat médiéval », ouvrage majeur, édité dans la collection Les Cahiers du Patrimoine en 2016.

À l’ initiative de la Société et avec son soutien financier, une version résumée de large diffusion auprès du public a été rédigée par David Souny et éditée en 2021.

La Société accompagne également les fouilles du plateau de la Madeleine, menées chaque été par le bureau archéologique Hadés. Elle apporte son soutien à l’association Cépages et Tesselles dans son projet de mise au jour du site de la villa gallo-romaine du Palat.

Enfin la Société siège dans différentes structures et instances qui ont pour mission de sauvegarder, valoriser et développer le paysage de l’ancienne juridiction de Saint-Émilion, inscrit au Patrimoine mondial au titre des « paysages culturels ».

Association Juridiction de Saint-Émilion, Patrimoine mondial de l’Humanité.

Commission du Site Patrimonial Remarquable qui examine les projets architecturaux, au regard des normes de l’Aire de Valorisation Architecturale et Paysagère. Elle a apporté en 2016 ses remarques sur l’élaboration de cette réglementation, par la voix de sa conservatrice.

Fonction d’administrateur tenue par son Président au Conseil d’administration de l’Office de tourisme du Grand Saint-Émilionnais.

SOCIÉTÉ D’HISTOIRE ET D’ARCHÉOLOGIE DE SAINT-ÉMILION

Activités & Réalisations

La société d’histoire et d’archéologie de Saint-Emilion, conformément à ses statuts s’attache à participer à la conservation du patrimoine historique et archéologique, à faciliter et diffuser la connaissance de ce patrimoine.

Ainsi, diverses activités sont proposées, par exemple :

  • Des conférences et des sorties ouvertes gratuitement aux adhérents et au public.
  • La possibilité de consulter les ouvrages de la bibliothèque de l’association.

  • L’association publie quelques ouvrages, par exemple, » Saint-Emilion au XX° siècle » rédigé à partir du recueil de témoignages d’habitants sur cette période, 2 tomes publiés à ce jour. Elle soutient des publications de chercheurs, archéologues, par exemple Saint Emilion au Moyen Age par David Souny.

  • Elle soutient des actions de recherche et de connaissance du patrimoine archéologique, par exemple en facilitant le recrutement d’étudiants stagiaires lors des fouilles du plateau de la Madeleine.
  • La société veille à l’entretien et à la conservation de la Chapelle du Chapitre dont elle est propriétaire, classée Monument historique en 1964.

L’association est présente dans des associations ou des instances d’urbanisme, de protection du paysage, de sauvegarde de certains sites , relevant du cadre de l’ Aire de Valorisation Architecturale et Paysagère et de son règlement , mis en place en lien avec l’inscription au Patrimoine mondial de l’Humanité du paysage viticole de l’ancienne Juridiction de Saint-Emilion , au titre des « paysages culturels ».

  • Association Juridiction de Saint-Emilion, Patrimoine mondial de l’Humanité.

  • Commission du Site Patrimonial Remarquable

  • Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur pour le Secteur sauvegardé de la Cité

  • Association Cépages et Tesselles pour la mise en valeur de la villa du Palat

Outre cette action relative à la sauvegarde elle est acteur de la valorisation et du développement de ce patrimoine, en qualité d’administrateur de l’Office de Tourisme du Grand Saint-Emilionnais.

SOCIÉTÉ D’HISTOIRE ET D’ARCHÉOLOGIE DE SAINT-ÉMILION

Chapelle du Chapitre

La société veille à l’entretien et à la conservation de la Chapelle du Chapitre dont elle est propriétaire, classée Monument historique en 1964.

Société d’Histoire et d’Archéologie de Saint-Émilion

Les présidents et présidentes depuis la création de la Société d’Histoire et d’Archéologie.

  • 1904 – Président fondateur – M. Emilien PIGANEAU

  • 1909 – M. Edmond MALEN

  • 1910 – M. Henri du FOUSSAT

  • 1919 – M. Dominique MOREL

  • 1935 – M. Gabriel du FOUSSAT

  • 1974 – M. Éric FOURNIER

  • 1981 – Mme Denise BRAC

  • 1996 – Mme Mireille LUCU

  • 2008 – M. François des LIGNERIS

  • 2008 à 2015 – M. Guy-Pétrus LIGNAC

  • 2016 à aujourd‘hui. M. Bernard LEDOUX

Rétrospective sommaire de la Société au XXème siècle

Incitations, conseils et participation avec la municipalité pour la sauvegarde et restauration des divers monuments classés de Saint-Émilion.

Ouverture d’un musée d’histoire locale en différents lieux successifs. Officiellement déclaré Musée Contrôlé le 13 juillet 1945.

Révision des statuts de la Société. Achat de la chapelle du Chapitre.

Fouilles archéologiques et recherches historiques sur l’époque révolutionnaire et les girondins proscrits à Saint Ëmilion.

Début des travaux de restauration de la chapelle du Chapitre.

Transfert et installation des collections du musée au Logis de Malet. Ouverture et visite au public du 15 juin au 15 octobre de chaque année.

Réception et organisation du XXXème Congrès de la Fédération Historique du Sud-Ouest et publication des communications.

Avec l’aide de la municipalité, travaux en vue de la réhabilitation complète de la chapelle du Chapitre.

Commémoration du bicentenaire de la Révolution. Présentation à la maison Guadet d’une exposition sur l’épisode des Girondins à Saint-Émilion. Publication d’un volume de transcription des archives municipales Saint-Émilion. Les assemblées municipales sous la Révolution 1790-1795. Publication d’un bulletin intitulé Les Guadet.

Inauguration de la chapelle du Chapitre restaurée.

Installation dans la chapelle d’un mémorial Abbé Bergey.

Mise en inventaire officiel des collections du musée en vue d’une donation à la commune pour la création d’un musée communal. Fermeture du musée.

Participation aux manifestations du VIIIème centenaire de la création de la commune de Saint-Émilion (1199). Préparation et tenue du LIIème Congrès d’Etudes Régionales de la Fédération Historique du Sud-Ouest sur le thème Vins, vignes et vignerons de Saint-Émilion et d’ailleurs. Publication en 2000.

Publication avec le CLEM d’un volume de reproduction des dessins et gravures de Léo Drouyn sur Saint-Émilion au XIXème siècle, appartenant à la Société et intitulé : Léo Drouyn et Saint-Émilion.

Rapports moraux